Le Carcer Tullianum

Le Carcer Tullianum est la plus ancienne prison de Rome : elle fut pendant des siècles la prison de très haute sécurité pour les ennemis de Rome qui attendaient leur exécution.

Connue également depuis le Moyen Âge sous le nom de Prison Mamertine, c’est le lieu où, selon la tradition, les Apôtres Pierre et Paul vécurent leurs derniers jours avant d’être martyrisés.

Clivo Argentario

Prix

€ 10,00

Durée

1 heure

Ce qui est inclus

  • Entrée au Carcer Tullianum
  • Utilisation d’un support multimédia dans votre langue (italien, anglais et espagnol)
  • Service et assistance de notre personnel

Informations de service et accueil

POINT DE RENDEZ-VOUS

Carcer Tullianum, Via Clivo Argentario

INFORMATIONS DE SERVICE

Il est possible de réserver la date et l’heure de la visite. Le site est ouvert tous les jours selon le calendrier suivant :

Lundi - Dimanche

8h30 – 16h30 (du dernier dimanche d’octobre au dernier samedi de mars)

8h30 – 18h30 (du dernier dimanche de mars au dernier samedi d'octobre)

La billetterie ferme une heure avant

La valeur de l’expérience

C’est un lieu unique qui rappelle l’implacable justice de Rome contre ses ennemis intérieurs ou extérieurs.

Qui entrait dans cette prison n’en sortait pas vivant.

Des ennemis extérieurs tels que Jugurtha, roi de Numidie, d’abord allié puis ennemi de Rome, et Vercingétorix, roi des Gaulois, vaincu par Jules César, ont fini leurs jours ici.

De nombreux Romains aussi perdirent la vie ici, comme les partisans de Catilina, l’homme qui vers la moitié du Ier siècle avant Jésus-Christ tenta de renverser, sans succès, la République Romaine, et en particulier le pouvoir de l’oligarchie sénatoriale.

Mais c’est aussi le lieu où la tradition chrétienne se rappelle des derniers jours des saints Pierre et Paul et de nombreux autres martyrs chrétiens, considérés à cause de leur foi comme des ennemis de l’ordre romain.

La visite du Tullianum est une expérience à ne pas manquer.

Points d'intérêt

Le Tullianum

Celui-ci consiste de deux étages sur deux niveaux superposés réalisés sur les versants méridionaux du Capitole, près du Forum.

Le niveau le plus profond, dit Tullianum, est le plus ancien. Il remonte, en effet au VIIème siècle avant Jésus-Christ, et il fut creusé dans l’enceinte de l’époque de la Royauté romaine qui protégeait le Capitole.

Le deuxième, à l’étage supérieur, dit Carcer, naît selon les archéologues un siècle plus tard, au VIème siècle, mais est plusieurs fois restructuré pendant la période républicaine et au début de l’empire, lorsqu’on réalise également une grande façade en travertin qui rend le lieu bien visible aux yeux de la cité.

lire la suite

La position de cette prison était stratégique. Située au pied du Capitole et devant le Forum, centre de la vie publique, elle était un évident symbole comminatoire de l’implacable justice de Rome contre ses ennemis.

De nombreux personnages historiques ont été enfermés ici et y ont perdu la vie par strangulation ou par décapitation : il suffit de rappeler Jugurtha, roi de Numidie en 104 avant Jésus-Christ, et Vercingétorix, roi des Gaulois, en 46 avant Jésus-Christ.

De nombreux historiens romains rapportent l’horreur que ce lieu suscitait et les terribles souffrances et humiliations infligées à ceux que le destin menait ici.

cacher

La mémoire de saint Pierre et saint Paul

Dans les Actes des Apôtres Pierre et Paul, on raconte que, traduits en justice devant Néron, ils furent emprisonnés dans l’attente de leur condamnation.

Du fait de leur position de figures charismatiques indiscutables de la communauté chrétienne de Rome, la tradition veut qu’ils aient été mis dans cette prison.

Pendant leur séjour dans la prison, les Apôtres réussirent à convertir leurs geôliers Procès et Martinien, et d’autres compagnons détenus. Les deux apôtres firent jaillir par miracle une source d’eau et les baptisèrent.

C’est en ce lieu qu’a commencé leur chemin vers le martyre : Pierre vers le Cirque de Néron, dans la zone de la colline du Vatican, et Paul vers les Aquae Salviae, sur la via Laurentina.

lire la suite

Quand la prison perdit sa fonction de lieu de détention, elle devint un lieu de foi : les deux espaces furent transformés en chapelles et la dévotion aux Apôtres commença. Les spécialistes datent la transformation de la prison en église (sous le nom de San Pietro in Carcere, Saint-Pierre-en-Prison) au IVème siècle, selon la volonté du pape Sylvestre Ier.

D’autres documents historiques indiquent que le pape Paul Ier (757-767), fit reconstruire une église portant le nom des saints Pierre et Paul sur la Voie Sacrée.

Un fragment de fresque qui représente la main de Dieu bénissant à côté de la figure d’un saint, encore visible aujourd’hui sur un mur du Tullianum, remonte au VIIIème siècle.

La transformation en lieu de culte a permis à la Prison Mamertine (comme pour le Panthéon) de rester intact au fil des siècles, sans subir la dégradation dont ont souffert d’autres monuments romains.

Au XVIème siècle, on construisit au-dessus de la prison une nouvelle église dédiée à Saint Joseph charpentier et une chapelle dédiée au Sanctissime-Crucifix, adjacente à la Prison, qui permet aujourd’hui aux fidèles de s’arrêter pour prier.

cacher
€ 10,00

Ajouter d'autres expériences