Les Catacombes de Saint Sébastien

Les catacombes de Rome sont des zones cémétériales souterraines antiques, construites pour la plupart par les communautés chrétiennes des quatre premiers siècles.

Elles étaient généralement creusées dans le tuf, en dehors de l’enceinte antique de la ville, étant donné qu’il n’était pas possible d’enterrer les défunts à l’intérieur de celle-ci.

Aujourd’hui il existe plus de 40 catacombes dans le sous-sol de Rome, qui s’étalent sur environ 150 km et sur plusieurs niveaux.

Prix

€ 10,00

Durée

1 heure

Description

Les plus anciens noyaux des catacombes romaines remontent à la fin du IIème siècle. Auparavant, les chrétiens étaient enterrés avec les païens ; quand la communauté devint plus nombreuse, il fut nécessaire de créer des cimetières collectifs. Pour résoudre le problème de l‘espace et grâce à la facilité de creuser dans le tuf tendre en-dessous de la ville, ceux-ci furent réalisés dans des galeries souterraines à plusieurs niveaux. Initialement, les catacombes furent utilisées exclusivement à des fins funéraires et pour le culte des martyrs qui y étaient enterrés.

Au IIIème siècle, déjà à Rome seulement, on comptait 25 cimetières, dont certains étaient en possession de l’Église. En 313, le christianisme devint une religion légitime et, du moins au début, nombreux furent ceux qui voulaient être enterrés près des martyrs.

Mais déjà au Vème siècle on commença à abandonner l’usage de la sépulture dans les catacombes, qui continuèrent cependant à être une destination pour les pèlerins à des fins de dévotion.

Tarifs d’accès

Plein tarif 10,00 €

  • Pour une seule catacombe, avec visite guidée dans votre langue avec le personnel des Catacombes (pour les langues disponibles pour chaque Catacombe, voir ci-dessous)

Tarif réduit 7,00 €

  • Mineurs entre 7 et 16 ans
  • Groupes constitués d’étudiants appartenant à des écoles et instituts du 1er et 2ème cycle (entre 7 et 16 ans)
  • Étudiants en archéologie, architecture, histoire de l’art et patrimoine culturel jusqu’à 25 ans révolus, qui se présentent avec les certificats adéquats
  • Prêtres, religieux et religieuses, séminaristes et novices, qui se présentent avec les certificats adéquats

Entrée gratuite

  • Enfants de 0 à 6 ans
  • Personnes handicapées et leur éventuel accompagnateur
  • Étudiants de l’Institut Pontifical d’Archéologie Chrétienne (munis de la carte délivrée par la Commission Pontificale pour l’Archéologie Sacrée)
  • Prêtres et sœurs appartenant à la Famille Religieuse de la Communauté Gardienne de la catacombe
  • Professeurs, enseignants et catéchistes accompagnateurs de groupes (une entrée gratuite pour 15 visiteurs payants)
  • Pour les groupes constitués d’au moins 35 personnes, qui achètent leur billet au tarif plein, deux entrées gratuites sont accordées
  • Guides touristiques munis de carte en cours de validité
  • Chercheurs qui, en justifiant l’objet de leur recherche, ont fait une demande spécifique à la Commission Pontificale pour l’Archéologie Sacrée

Informations et accueil

  • Étant donnée la nature spécifique des lieux, des limites spécifiques existent pour la visite de la part de personnes handicapées.
  • Nous conseillons en tout cas aux visiteurs de porter des chaussures adéquates pour un sol ancien et parfois accidenté, et en fonction des saisons, des vêtements adéquats pour les températures des souterrains.
  • Il est interdit de photographier ou de filmer à l’intérieur des catacombes.
  • Il est interdit de fumer à l’intérieur des monuments.

 

Langues disponibles pour les visites guidées pour les trois Catacombes proposées : italien, anglais, français, espagnol, allemand.

 

Pour des informations plus détaillées, s’adresser à : info@vaticanandrome.org

Comment s’y rendre avec les transports publics

SAINT-SÉBASTIEN

Adresse : Via Appia Antica, 136

De la station de métro Colosseo ou Circo Massimo sur la ligne B :

  • Bus ligne 118

De la station de métro San Giovanni sur la ligne A :

  • Bus ligne 218

La valeur de l’expérience

Visiter les Catacombes de Rome permet de s’immerger dans le monde des premiers chrétiens avec un impact extrêmement fort sur le plan émotif et sensoriel.

L’obscurité, l’air qu’on respire, l’étroitesse des espaces frappent les sens.

Mais bien plus émouvants encore sont les signes d’une piété profonde pour les défunts, sereinement illuminée par la certitude de la Résurrection promise par le Christ à tous les croyants.

Les Catacombes de Saint-Sébastien

Les catacombes de Saint-Sébastien, situées le long de la Voie Appienne, constituent un des rares cimetières chrétiens à être resté toujours accessible à travers les siècles.

Le nom de la carrière de pouzzolane, où on commença à la construire (ad Catacumbas), est successivement devenu celui de tous les cimetières souterrains qu’on construisit, et qu’on commença précisément à appeler catacombes.

Il fut initialement un lieu de sépultures païennes, ce dont témoignent les trois magnifiques mausolées, encore visibles à l’intérieur. Puis on commença à construire les galeries dans lesquelles furent enterrés plusieurs martyrs, parmi lesquels le plus connu fut saint Sébastien, un soldat romain, mort à Rome pendant la persécution de Dioclétien, dont le martyr (attaché à un poteau et percé de flèches) a été largement repris par de nombreux peintres et sculpteurs à travers les siècles

Posizione Google Maps

lire la suite

Mais ce lieu a aussi vu, au IIIème siècle après Jésus-Christ, la naissance d’un centre de dévotion dédié aux Apôtres Pierre et Paul. En effet, au temps de l’empereur Valérien (253-260), pendant une persécution extrêmement violente contre les chrétiens, craignant une profanation de leurs sépultures, les chrétiens de Rome transférèrent en cachette les corps des Apôtres Pierre et Paul en ce lieu, l’estimant plus protégé.

C’est ainsi que commence, dans ce lieu sacré, à partir de 258 après Jésus-Christ et pendant environ soixante-dix ans, le culte des Saints Pierre et Paul, et le lieu prend le nom de Memoria Apostolorum.

Sous le sol de l’actuelle basilique ont été retrouvées des salles (dites triclia), où, selon un ancien usage romain, se tenaient des banquets rituels, qu’on appelait les refrigeria, pour les défunts. Et ces banquets furent certainement dédiés aux deux Apôtres.

En effet, de nombreux graffitis d’invocation de Pierre et Paul, écrits en latin, grec et araméen, couvrent les murs des triclia.

cacher
€ 10,00

Ajouter d'autres expériences